Des articles

wood pallets with shrink wrapped loads

Choisir la meilleure quantité d'emballage pour votre produit

Les produits ont besoin d'un emballage suffisant pour éviter les dommages, mais personne ne veut dépenser plus que nécessaire pour l'emballage. Les décideurs en matière d'emballage et de palette bénéficieront d'une meilleure compréhension des coûts de la chaîne d'approvisionnement en aval.

Au cours des dernières années, les chaînes d'approvisionnement des produits de consommation ont évolué vers des livraisons plus fréquentes et des commandes plus petites. Une telle approche a permis aux détaillants de minimiser leur inventaire de pipeline tout en favorisant une meilleure disponibilité des produits – en ayant les produits que les clients recherchent, en rayon. Cependant, une telle stratégie pose des défis différents.

Les petites commandes peuvent obliger les fournisseurs de produits à créer plusieurs palettes SKU pour la livraison entrante aux centres de distribution au détail. Une telle approche se traduit par une manipulation supplémentaire lors de l'assemblage de la commande, ainsi qu'au centre de distribution lorsque ces mêmes commandes sont triées et reçues. De plus, des commandes plus petites et plus fréquentes dans les magasins de détail peuvent entraîner plus de contacts avec les caisses pour le personnel du centre de distribution, car il est mis au défi d'empiler des palettes stables pour la livraison dans les magasins de détail.

Selon les experts, environ 90% de produits endommagés dans la chaîne d'approvisionnement CPG se produisent au centre de distribution ou au point de vente au détail. Plus en aval dans la chaîne d'approvisionnement, il y a plus d'interactions entre les personnes et les produits, ce qui augmente la probabilité de dommages.

Alors, quelle est exactement la meilleure quantité d'emballage pour votre produit ? En fin de compte, c'est le montant qui offre le coût total d'emballage le plus bas. Prenez le graphique ci-dessous.

Coût d'emballage et dommages au produit

Le lien entre le coût de l'emballage et la quantité d'emballage est indiqué en blanc, tandis que l'interaction entre le coût des dommages du produit et la quantité d'emballage est indiquée en rouge. Le coût total de l'emballage par colis (la somme du coût de l'emballage et du coût des dommages est indiqué en violet.

Le coût le plus bas par colis se situe au point d'intersection du coût et des dommages. À ce stade, un centime supplémentaire dépensé sur un emballage générerait une économie de moins d'un centime sur la réduction des dommages causés au produit. Dans l'autre sens, réduire la quantité d'emballage d'un centime entraînerait des dommages supplémentaires pour plus d'un centime.

Bien que cette approche semble évidente, nous devons nous demander pourquoi les dommages aux produits sont toujours un problème persistant. Une des raisons pourrait être un manque de visibilité sur les dommages de la chaîne d'approvisionnement qui se produisent plus en aval.

Si la conception de l'emballage ne reflète pas tous les coûts des dommages au produit associés à un emballage, la décision d'emballage sera sous-optimale. Une conception d'emballage sous-optimale laisse une opportunité non réalisée d'amélioration de la chaîne d'approvisionnement.

En tenant mieux compte des coûts réels, le coût des dommages au produit se déplace vers le haut, ce qui entraîne un nouveau point d'intersection - un point qui dicte un investissement supplémentaire dans un emballage, comme le montre la figure 2 ci-dessous.

Graphique des coûts d'emballage optimaux

Une autre façon de visualiser l'optimisation des emballages consiste à utiliser le modèle Innventia AB (anciennement connu sous le nom de courbe de Soras), illustré ci-dessous.

Modèle Innventia AB

Lorsqu'un produit est sous-emballé, des dommages excessifs ont un impact négatif sur l'environnement. Lorsqu'un produit est suremballé, il y a également un impact environnemental négatif résultant d'une consommation excessive de ressources et de résidus.

Lorsqu'il s'agit de déterminer si votre emballage offre ou non la protection parfaite du produit, un processus de chaîne d'approvisionnement collaboratif est essentiel. Avec l'emballage comme avec les palettes, une rétroaction plus précise de la chaîne d'approvisionnement peut faire une différence positive.

Armés de meilleures informations, les concepteurs et les décideurs peuvent mieux identifier les coûts en aval, ce qui leur permet de sélectionner le meilleur emballage – ou palette – pour le travail.

Palettes en bois et ZIKA : les faits

Comment les moustiques traversent les frontières

La propagation du virus Zika aux États-Unis a modifié le protocole d'exportation des expéditions vers d'autres pays. Cependant, cela n'a pas changé la façon dont les palettes en bois sont préparées pour l'exportation. Comme décrit dans notre post précédent, les exigences de la NIMP 15 existent pour empêcher la propagation des insectes xylophages à travers les frontières internationales. Les moustiques ne sont pas des insectes xylophages. Les types de moustiques qui propagent le virus Zika se reproduisent dans les flaques d'eau. Pour empêcher la propagation du Zika, les conteneurs de fret et les avions font l'objet d'un traitement particulier.

Règlements chinois

Photograph by Flickr, distributed under a CC-BY 2.0 license.

Photographie de Flickr, distribuée sous licence CC-BY 2.0.

La Chine, en particulier, est stricte sur cette règle. Selon l'American Journal of Transportation, l'exigence de fumigation de la Chine s'applique à tous les envois en provenance des États-Unis après le 5 août 2016. Le 2 septembre, ils ont modifié l'exigence pour s'appliquer uniquement aux envois en provenance de Floride. Les produits expédiés n'ont pas à être exposés au processus de fumigation si certaines conditions sont remplies. Par exemple, la fumigation du conteneur vide avant d'y charger la cargaison est considérée comme acceptable. Une autre méthode consiste à maintenir la température à 15 degrés Celsius ou moins pendant le transport. Les avions passagers et cargo doivent également se conformer à ces réglementations. L'espace dans les compagnies aériennes commerciales pour le stockage des bagages et dans les zones de sièges passagers doit être fumigé avant le départ. Les compagnies aériennes doivent fournir une preuve de fumigation au gouvernement chinois.

Conformité des palettes

Les entreprises de palettes en bois qui fournissent des palettes pour l'exportation ne sont pas responsables de la fumigation des conteneurs de fret. Les fournisseurs de palettes n'ont aucune obligation au-delà des exigences de la NIMP 15 de certifier que le bois sur leurs palettes a été traité thermiquement. Les exigences de la NIMP 15 que les entreprises de palettes doivent suivre visent à empêcher la propagation d'insectes xylophages qui pourraient nuire à la durabilité des forêts. La National Wood Pallet and Container Association a travaillé en étroite collaboration avec le département américain de l'Agriculture (USDA) sur ce sujet et a déterminé :

Le virus ZIKA est un problème de santé humaine et est lié aux moustiques et non aux insectes xylophages. Par conséquent, le traitement thermique ou la fumigation reconnu des palettes en bois d'exportation pour la conformité NIMP 15 ne s'applique pas à la conformité ZIKA de l'expédition. L'ensemble de l'envoi et du conteneur doit être traité anti-moustique et certifié avant expédition. Il n'y a aucune action qu'une entreprise de palettes en bois puisse faire pour assurer la conformité ZIKA pour l'expédition de son client. Il est de la responsabilité de l'expéditeur de s'assurer que l'ensemble de l'envoi est conforme à la norme ZIKA.

Les envois entrants sans preuve de traitement anti-moustique seront fumigés au port de déchargement en Chine par les autorités sans préavis. Il est de la responsabilité du Destinataire d'informer l'Expéditeur (à l'origine) de fournir un certificat de preuve de traitement avant le chargement de l'envoi.

Ces réglementations sont en place pour empêcher la propagation du virus Zika par les moustiques. Le virus Zika a été découvert en Ouganda en 1947 et est courant en Afrique et en Asie. Selon le CDC, au 14 septembre 2016, aux États-Unis, il y avait eu 43 cas de Zika acquis localement et tous se sont produits en Floride. Ainsi, seuls les envois en provenance de Floride à destination de la Chine sont soumis à la fumigation ; cependant, ces exigences sont sujettes à changement. Au 14 septembre 2016, il y avait 3 132 cas de citoyens américains ayant contracté le virus Zika par des moyens associés à un voyage.

Ressources

NIMP 15 et durabilité

Historique de la NIMP 15

La Norme internationale pour les mesures phytosanitaires n° 15, appelée dans l'industrie NIMP 15, est une mesure phytosanitaire internationale élaborée par la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV). Selon sa documentation, l'objectif principal est de « réduire le risque d'introduction et de propagation d'organismes de quarantaine associés au mouvement dans le commerce international de matériaux d'emballage en bois fabriqués à partir de bois brut ». Le langage est complet, couvrant toutes les formes d'emballage en bois qui servent de voies d'accès aux parasites qui pourraient présenter un risque pour les arbres vivants.

La CIPV est un traité multilatéral signé en vigueur le 6 décembre 1951. En 2010, 74 pays participent au programme. Selon la CIPV, les « NIMP fournissent des orientations harmonisées à l'échelle mondiale aux pays pour minimiser le risque phytosanitaire sans créer d'obstacles injustifiés au commerce, facilitant en fin de compte leurs exportations et importations de plantes et de produits végétaux. »

Comment les entreprises d'emballage en bois se conforment

En Amérique du Nord, si une entreprise de produits du bois veut exporter du bois d'œuvre, elle doit se conformer au programme. Le moyen le plus courant pour les entreprises de se conformer aux normes NIMP 15 est le traitement thermique du bois. Pour que le bois réponde à ces normes, la température interne du bois doit atteindre 56 degrés Celsius ou 132,8 degrés Fahrenheit pendant 30 minutes dans un four. Certains types de bois, comme le contreplaqué, les panneaux à copeaux orientés (OSB) et la sciure de bois sont exemptés de ces normes car ils sont exposés aux exigences de traitement thermique pendant le processus de fabrication. Le but du traitement thermique du bois pour répondre aux normes NIMP 15 est de réduire le risque de propagation d'insectes xylophages.

Photograph by Wikimedia, distributed under a CC-BY 2.0 license

Photographie de Wikimedia, distribuée sous licence CC-BY 2.0

Les entreprises d'emballage en bois qui participent au programme NIMP 15 se voient attribuer un tampon avec un numéro unique et ce tampon doit être clairement apposé sur tous les produits utilisés à l'exportation. Ils doivent tenir des registres écrits du bois traité thermiquement entrant et de toutes les commandes sortantes où le timbre a été utilisé. La conformité est surveillée et appliquée par des entreprises tierces qui effectuent des visites mensuelles imprévues dans les entreprises de produits du bois pour s'assurer que toutes les règles et réglementations sont respectées. Certaines des plus grandes sociétés d'inspection nord-américaines sont Timber Products, Pacific Lumber Inspection Bureau et West Coast Lumber Inspection Bureau et elles travaillent en étroite collaboration avec les gouvernements des États-Unis et du Canada. Si une entreprise de produits du bois ne respecte pas les règles du programme, son tampon peut être révoqué et elle ne sera pas autorisée à certifier les produits de bois d'œuvre pour l'exportation.

NIMP 15 et durabilité

Le bois d'œuvre et d'autres entreprises d'emballage en bois à travers l'Amérique du Nord ont largement adopté les normes NIMP 15 et ces normes sont destinées à aider à protéger nos forêts contre les ravageurs xylophages. Selon le langage NIMP 15, « les parasites associés aux matériaux d'emballage en bois sont connus pour avoir des impacts négatifs sur la santé et la biodiversité des forêts. La mise en œuvre de cette norme est considérée comme réduisant de manière significative la propagation des parasites et par conséquent leurs impacts négatifs. En adoptant les protocoles NIMP-15 dans les processus de fabrication et en atteignant les niveaux élevés de conformité de l'industrie, l'industrie de l'emballage en bois renforcera son rôle de gardien de la ressource, réduisant le risque de propagation d'insectes xylophages, ce qui augmentera la durabilité de les produits que nous fabriquons.

Ressources

© 2021 Nature's Packaging® est enregistré au niveau fédéral auprès du US Copyright Office par la National Wooden Pallet & Container Association. Tous les droits sont réservés.