Les forêts du Gabon

Les produits forestiers jouent un rôle crucial dans de nombreux pays et leurs ressources disponibles. Dans la nation africaine du Gabon, les produits forestiers montrent la voie à suivre dans un pays qui se retrouve à réduire progressivement sa production de pétrole et qui a besoin de trouver d'autres sources d'investissement et de ressources.

Les lecteurs de NP savent que chez Nature's Packaging, nous soutenons le bois provenant de forêts gérées de manière durable. Le bois est un support aux multiples facettes qui est utilisé dans tout, des bâtiments (bois massif), à meubles, au palette et caisse en bois.

Le gouvernement de cette petite nation africaine comprend que ses forêts sont une opportunité d'ouvrir de nouveaux marchés et de créer des emplois pour ses citoyens.

Rejoignez Nature's Packaging alors que nous examinons comment le pays s'efforce d'équilibrer son besoin de nouveaux revenus et de gérer durablement ses abondantes terres forestières.

L'Eden d'Afrique

Connu comme «l'Eden de l'Afrique», le Gabon est riche en forêts (il couvre environ 90% du pays) et possède l'un des plus grands troupeaux d'éléphants au monde. Cependant, pendant des décennies, il s'est appuyé sur sa production de pétrole pour alimenter l'économie. Le secteur pétrolier a protégé l'économie du pays des fluctuations plus importantes des difficultés économiques globales de l'Afrique à divers moments de l'histoire.

Cependant, alors que leurs réserves de pétrole calculées commencent à diminuer, le gouvernement s'est tourné vers ses forêts pour passer du pétrole comme principal moteur économique à une diversité de produits forestiers. Le défi consiste à équilibrer la nécessité d'extraire ces ressources avec la préservation de ses précieuses forêts et les conditions de changement climatique qui se produisent dans le monde.

Pour maintenir cet équilibre, les autorités gabonaises ont mis en place des règles strictes concernant l'exploitation forestière qui maintiennent la majorité des arbres debout et se développent en bois ancien. En fait, ces règles strictes limitent l'exploitation forestière à deux arbres par hectare tous les 25 ans. De plus, pour lutter contre l'exploitation forestière illégale, ils ont développé un programme de suivi des journaux via des marquages de codes à barres.

Dans le passé, le Gabon exportait la majorité de son bois brut vers d'autres pays pour qu'il soit fini. Cela a changé grâce à la législation gouvernementale qui interdit de vendre les matières premières directement à d'autres pays (la France était un gros client). Maintenant, le gouvernement s'emploie à créer des zones économiques industrielles qui offrent des allégements fiscaux et d'autres incitatifs pour que les entreprises construisent des usines et des installations qui fournissent elles-mêmes des produits forestiers finis. Ceux-ci inclus:

  • Meubles
  • Produits en contreplaqué
  • Placages d'essences exotiques

Pour évaluer les terres forestières de l'intérieur et suivre la voie vers la gestion durable d'une si grande superficie, les responsables gabonais ont construit une station de recherche satellite pour suivre et créer une base de données des zones les plus dégradées par l'activité industrielle. Cela a conduit directement à une baisse de l'exploitation forestière illégale et de la déforestation en général. Certaines des zones précédemment dégradées ont ensuite été réaffectées à des services agricoles plus industriels comme l'huile de palme.

Cette conservation et cette gestion durable active ont également entraîné un boom de la population d'éléphants. Dans les années 1990, la population d'éléphants au Gabon était d'environ 60 000. Maintenant, la population est passée à plus de 95 000. On dit que les éléphants sont le signe d'une forêt prospère et certainement les éléphants du Gabon prospèrent.

Le Gabon et les produits forestiers

du Gabon activité de placage en plein essor en a fait le plus grand producteur de placages exotiques en Afrique. Leur riche ressource en bois exotiques en a fait un support très recherché pour l'artisanat. beaux meubles et matériaux en bois. Et ils développent activement des secteurs de fabrication de contreplaqué grâce à l'octroi de zones économiques spéciales situées stratégiquement à proximité des ressources et des populations en quête d'emploi.

L'industrie du bois au Gabon est responsable de plus de 30 000 emplois et ce nombre devrait augmenter à mesure que les travailleurs des secteurs pétrolier et gazier passeront à des emplois forestiers. Ces 30 000 représentent déjà environ 7% de leur effectif total disponible.

Le Gabon et le Carbone

En tant que deuxième plus grand réservoir de carbone séquestré à travers les terres forestières (l'Amazonie est le plus grand), le marché mondial en plein essor du crédit carbone a créé de nouvelles opportunités pour le Gabon d'utiliser la séquestration naturelle du carbone de sa forêt à des fins lucratives sur le marché du CC. Il a demandé et obtenu des certifications de compensation carbone d'auditeurs indépendants.

Bien que cela n'ait pas été sans controverse, les responsables gabonais ont choisi de réévaluer leur méthode de calcul des crédits et ont depuis quadruplé leurs crédits carbone disponibles pour atteindre des dizaines de millions de dollars. Le problème est que le marché est inondé de ces crédits et fait ainsi baisser les prix dans l'ensemble et la véracité des crédits eux-mêmes. Les représentants du gouvernement ont désigné l'initiative comme un modèle d'utilisation de nouveaux marchés pour financer la conservation de leurs terres forestières.

Alors que l'histoire du Gabon autour des produits forestiers en tant que ressource continue de se jouer au fil du temps. Le modèle qu'ils ont fourni à d'autres nations africaines a incité d'autres à développer le même type de ressources là où elles sont disponibles. Cependant, le défi consiste à savoir si oui ou non ces autres nations adhéreront aux principes de gestion durable des terres forestières et au besoin d'opportunités économiques. Le temps nous le dira.

Quels sont les critères et indicateurs du Processus de Montréal?

L'industrie des produits forestiers est véritablement un écosystème d'industries qui sont symbiotiques les unes aux autres en vertu d'un produit commun :

Bois.

En tant que l'une de nos plus grandes ressources, les pays du monde ont reconnu que le bois représente notre ingéniosité dans la construction, la mise en forme et l'expérimentation pour construire de nouvelles structures et technologies.

Ils ont également reconnu la valeur des forêts et que la gestion durable de ces forêts est un élément important du changement climatique et de notre survie. À cette fin, l'un des outils les plus récents développés pour surveiller la santé et la conservation des forêts est le Critères et indicateurs du Processus de Montréal.

Dans cet article de blog sur les emballages de Nature, nous examinerons le C et moi de Montréal et en apprendrons un peu plus sur leur origine et leur utilisation en tant qu'outils.

L'origine du processus de Montréal

Le titre officiel est le Groupe de travail du Processus de Montréal sur les critères et indicateurs de conservation et de gestion durable des forêts tempérées et boréales, et ils ont été dérivés de la Principes forestiers de Rio qui a été développé par les Nations Unies en 1992 en tant que document juridiquement non contraignant qui a formulé des recommandations sur la gestion et la conservation durables des forêts.

Ces principes et leur vision des pratiques durables comme étant vitales pour la préservation des forêts dans le monde ont été parmi les premiers à s'attaquer à ce que les pays connaissaient en matière de déforestation et de surexploitation forestière.

Ils sont devenus le catalyseur du groupe de travail qui a commencé à codifier ce qu'était la gestion durable et comment elle serait surveillée par le biais des critères et indicateurs du Processus de Montréal.

En 1995, ces critères et indicateurs ont été formellement acceptés par ces dix pays :

  • Argentine
  • Australie
  • Canada
  • Chili
  • Chine
  • Japon
  • Corée
  • Mexique
  • Nouvelle-Zélande
  • La fédération Russe
  • États-Unis
  • Uruguay

Il a été déterminé que ces pays représentent :

  • 90% de forêts tempérées et boréales (y compris tropicales) du monde
  • 58% des forêts plantées du monde
  • 49% de la forêt mondiale en général
  • 49% de la production de bois rond dans le monde
  • 31% de la population.

Les critères et leur objectif

Comme mentionné, les critères ont été conçus comme des outils pour évaluer les composantes importantes de la gestion durable des forêts et fournir une structure pour quantifier et qualifier la valeur et les conditions des forêts dans le monde.

Leur principe de base est de considérer les forêts comme des écosystèmes qui fournissent un cadre complexe d'avantages environnementaux et socio-économiques pour les populations du monde entier. Les critères et leurs indicateurs ultérieurs servent de lignes directrices pour le suivi et l'évaluation des tendances nationales de l'état et de la gestion des forêts.

Il y a sept critères qui forment la base du processus :

  • Conservation de la diversité biologique
  • Maintien de la capacité de production des écosystèmes forestiers
  • Maintien de la santé et de la vitalité des écosystèmes forestiers
  • Conservation et entretien des ressources en sols et en eau
  • Maintien de la contribution des forêts aux cycles mondiaux du carbone
  • Maintien et amélioration des avantages socioéconomiques multiples à long terme pour répondre aux besoins des sociétés
  • Cadre juridique, institutionnel et économique de la conservation et de la gestion durable des forêts

et chacun de ces critères a plusieurs indicateurs qui mesurent ou décrivent les critères, qui peuvent inclure des pratiques quantitatives et/ou descriptives comme la planification forestière ou l'investissement dans les ressources naturelles par les pays.

Au début, il y avait en fait sept critères et soixante-sept indicateurs, mais au fil des ans, le processus, les critères et les indicateurs ont été revus pour s'assurer qu'ils restent pertinents et/ou mis à jour en fonction des nouveaux facteurs de la gestion durable des forêts. Ceci est important car le Processus et les Critères de Montréal ne sont pas des normes ou des règlements contraignants et doivent permettre une interprétation commune.

Ils n'ont pas été créés pour mesurer si la durabilité a été atteinte. Ils ont été créés pour fournir un cadre commun permettant aux pays d'avoir des discussions efficaces sur la façon dont chacun des pays participants peut travailler ensemble pour atteindre les objectifs communs de la gestion durable des forêts.

La chaîne d'approvisionnement verte axée sur la valeur

Le monde entier est plus conscient de la chaîne d'approvisionnement qu'il ne l'a jamais été auparavant. Les perturbations induites par la pandémie ont attiré l'attention sur la complexité des chaînes d'approvisionnement. La plupart des gens ne réalisent pas l'impact des conditions dans des endroits éloignés sur les produits qu'ils achètent.

Le changement climatique a attiré davantage l'attention sur la durabilité et l'impact environnemental des chaînes d'approvisionnement. Cette combinaison a attiré l'attention du monde entier sur ce fondement essentiel historiquement négligé de l'économie mondiale.

Alors que nous sommes confrontés à un changement dans la méthodologie des opérations de la chaîne d'approvisionnement et à la demande croissante de pratiques plus durables, les entreprises envisagent d'écologiser la chaîne d'approvisionnement. mais qu'est ce que ca signifie exactement?

Verdir la chaîne d'approvisionnement

L'expression « écologiser la chaîne d'approvisionnement » fait souvent référence à des pratiques qui réduisent l'impact environnemental de chaque étape d'une chaîne d'approvisionnement. Mais cela peut également englober la santé et la sécurité, les impacts sociétaux et les problèmes de qualité de vie.

On pensait à l'origine que la mesure dans laquelle les programmes et les pratiques de durabilité pouvaient être appliqués dans une chaîne d'approvisionnement était basée sur la complexité des opérations et où une gestion astucieuse pouvait permettre une approche plus pratique. Cependant, la réalité est que les chaînes d'approvisionnement sont un effort de collaboration et aucune entreprise ne peut prétendre à une approche unique qui fonctionne efficacement.

La chaîne d'approvisionnement verte

Une chaîne d'approvisionnement plus verte n'est pas seulement une question d'impact environnemental. Il s'agit également d'économiser des ressources et de l'argent pour votre entreprise. Et il s'agit de renforcer les maillons faibles de la chaîne pour encourager une plus grande résilience face aux perturbations externes.

Les consommateurs exigent une plus grande responsabilité environnementale des entreprises. L'utilisation de pratiques durables au siège d'une entreprise est une première étape, mais les fournisseurs et les partenaires doivent également être impliqués et investis dans la pratique. Certaines industries qui travaillent dans les opérations de la chaîne d'approvisionnement sont automatiquement enclines à accroître les pratiques de durabilité grâce à leur modèle commercial. L'industrie des palettes en bois est un excellent exemple d'une industrie qui intègre des pratiques de recyclage productives qui sont absolument conformes aux principes de durabilité.

De nombreuses entreprises ne réalisent pas l'impact financier des déchets dans la chaîne d'approvisionnement. Ces les coûts ont tendance à être cachés par rapport aux économies initiales offertes par les fournisseurs. Un examen plus approfondi peut révéler de nombreux processus où les économies de coûts sont annulées. L'élimination des emballages excédentaires, le paiement du gaspillage d'eau et d'énergie et les arrêts coûteux dus à de mauvaises conditions peuvent finir par coûter bien plus que ces économies initiales.

Prendre le temps d'auditer et d'éliminer les pratiques inutiles à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement peut entraîner une réduction des coûts. Plus important encore, cela peut également se traduire par des processus plus solides et plus résilients.

Les entreprises peuvent travailler directement avec les fournisseurs pour réduire les déchets, diminuer l'impact environnemental et améliorer les conditions de travail. Chacune de ces étapes forge des relations plus solides entre les entreprises et les fournisseurs.

Ces relations permettent à toutes les parties de la chaîne d'approvisionnement de travailler vers l'objectif commun d'avoir un impact positif sur la communauté. Peu importe que cette communauté se trouve aux États-Unis, au Bangladesh ou en France. L'impact local est un impact global.

Chaînes d'approvisionnement complexes et responsabilité environnementale

Comme mentionné précédemment, un défi pour les entreprises qui souhaitent verdir leur chaîne d'approvisionnement est qu'elles ne contrôlent souvent pas directement les éléments clés de la chaîne. Les usines et les producteurs des pays développés doivent généralement respecter les réglementations environnementales.

Un effort pour travailler avec les fournisseurs afin de dépasser les réglementations locales profite à leurs travailleurs et à leurs communautés. Ces fournisseurs deviennent moins fragiles et sujets aux perturbations et la chaîne d'approvisionnement se renforce.

Ces fournisseurs sont également moins susceptibles de créer des dommages environnementaux. Les entreprises qui utilisent sciemment des fournisseurs qui nuisent à l'environnement peuvent se retrouver à payer pour des parties de nettoyage coûteuses.

Cela peut sembler une tâche impossible pour de nombreuses entreprises. Même Entreprises multi-nationales aux prises avec la complexité de leurs chaînes d'approvisionnement. Il peut y avoir des centaines d'étapes impliquées dans la création d'un seul produit.

Tout le monde veut être écoresponsable, mais par où commencer ? Quelles sont les pratiques de base de la chaîne d'approvisionnement verte et quelles sont les premières étapes raisonnables ?

Fabriqué à partir d'arbres - Les produits forestiers déplacent les marchés

Chaque jour, de nombreux articles utilisés dans la vie quotidienne ont été rendus possibles par les industries des produits forestiers. Les types de produits forestiers les plus demandés sont divers types de bois d'œuvre. Utilisé pour tout fabriquer, des meubles à la construction de maisons en passant par les palettes et les conteneurs en bois ; le bois est vital pour de nombreuses industries.

Les industries du transport et de la logistique utilisent des palettes en bois pour déplacer presque tout. 1,8 milliard de palettes sont utilisées chaque jour, transportant 90% de marchandises mondiales. 90% de ces palettes sont en bois, ce qui en fait l'un des articles dérivés de produits forestiers les plus importants au monde.

Les produits et procédés forestiers ajoutent la durabilité

Les produits forestiers jouent un rôle majeur dans la chaîne d'approvisionnement. Dans le domaine du changement climatique et de l'impact sur l'environnement, la chaîne d'approvisionnement est sous pression pour accroître la durabilité et réduire les émissions de carbone. L'industrie des produits forestiers est à l'avant-garde de la récolte et de la création de ressources renouvelables et de produits réutilisables et recyclables.

Dans le cadre de ce processus, les pratiques d'exploitation forestière modernes intègrent des principes durables pour aider les forêts à rester saines et productives. Les forêts bien gérées génèrent certaines des ressources les plus précieuses pour atténuer le changement climatique et fournissent des produits utiles qui ont un impact positif sur la vie quotidienne.

Logistique de l'emballage en bois et chaîne d'approvisionnement

Les emballages en bois utilisés dans la chaîne d'approvisionnement comprennent les palettes, les caisses, les caisses utilisées pour le transport des marchandises. Des emballages en bois bien conçus empêchent les marchandises d'être endommagées pendant le transport. Lorsqu'ils sont traités thermiquement et certifiés conformément aux normes internationales telles que la NIMP-15, les emballages en bois garantissent que les marchandises se déplacent de manière transparente entre les pays et facilitent le commerce international.

Palettes en bois dans la chaîne d'approvisionnement

Les palettes en bois sont un élément central de la chaîne d'approvisionnement. Leur fonctionnalité les rend faciles à charger et à décharger via des chariots élévateurs et des transpalettes. Leur durabilité aide à protéger les articles expédiés et leur conception les rend faciles à ranger pour les réutiliser.

Les palettes en bois établissent la norme en matière de solidité, de résilience et de durabilité de la chaîne d'approvisionnement. 95% de palettes bois sont recyclées et réutilisés plusieurs fois tout au long de leur cycle de vie. Les palettes, en tant que maillon crucial de la chaîne d'approvisionnement, ouvrent la voie à une chaîne d'approvisionnement circulaire qui élimine les déchets.

Ils sont également de plus en plus populaires auprès des consommateurs pour les projets de bricolage car le public reconnaît leur polyvalence. Lorsqu'elles atteignent la fin de leur durée de vie utile, les palettes en bois sont souvent transformées en d'autres produits utiles comme le paillis, les granulés de bois ou le bois artisanal.

Un défi actuel pour les palettes en bois dans la chaîne d'approvisionnement est la disponibilité. Un approvisionnement constant de palettes de qualité a toujours été en demande. Lorsque la pandémie a frappé, il en a été de même pour une forte augmentation des produits expédiés via le commerce électronique. Alors que l'expédition a rebondi après ces verrouillages initiaux, la demande de palettes a dépassé l'offre.

En même temps, des retards dans d'autres parties de la chaîne d'approvisionnement provoquaient une augmentation du prix du bois d'œuvre. Les industries qui utilisent des palettes pour expédier des produits ont commencé à apprécier la palette en bois comme élément principal d'une chaîne d'approvisionnement stable.

Produits forestiers - Au-dessus et au-delà

Une arrivée relativement nouvelle dans le monde des produits forestiers durables est bois massif. Le bois massif est un produit d'ingénierie composé de plusieurs pièces et couches de bois prises en sandwich. Le résultat est un matériau de construction incroyablement solide et résilient qui est utilisé dans la construction de grands bâtiments qui étaient autrefois construits uniquement avec de l'acier ou du béton. La technologie du bois massif est utilisée pour construire dans Le Canada et l'Europe, et commence maintenant à se lancer de manière significative dans la construction de bâtiments aux États-Unis.

Industrie de l'alimentation en combustible ligneux

Brûler du bois comme combustible n'a rien de nouveau. Mais les procédés utilisés pour ce produit forestier séculaire évoluent. Plutôt que d'utiliser du bois de chauffage traditionnel pour chauffer les maisons, les gens se tournent vers les poêles à granulés.

Les pellets utilisés dans ces poêles sont généralement fabriqués à partir de sous-produits de bois de compression qui, autrement, seraient gaspillés. Les granulés de bois contiennent très peu d'eau, ce qui les rend légers et faciles à manipuler et à transporter. Ils brûler chaud et nettoyer et sont considérés comme neutres en carbone.

Les mêmes pellets peuvent être utilisés pour produire de la vapeur et de l'électricité.

La biomasse constituée de bois et de produits végétaux s'impose comme une option d'énergie propre. Il peut être brûlé directement ou transformé en combustibles gazeux ou liquides. Bien qu'elle ne soit pas aussi propre que l'énergie solaire ou éolienne, elle est beaucoup plus propre que l'utilisation de combustibles fossiles et est renouvelable.

Les bâtiments résidentiels et les industries se tournent vers la biomasse et d'autres sources renouvelables pour leurs besoins énergétiques.

Les produits forestiers nous entourent dans notre vie quotidienne. Les pratiques forestières renouvelables ont créé une industrie qui ouvre la voie dans un monde axé à juste titre sur la durabilité et les émissions nettes de carbone zéro.

Pratiques de la chaîne d'approvisionnement verte

Il existe plusieurs façons de mettre en œuvre des pratiques de durabilité dans une chaîne d'approvisionnement. Choisir les domaines à aborder en premier peut sembler compliqué. Mais certaines pratiques courantes traversent les industries et s'appliquent à la plupart des entreprises.

Matériaux

Choisissez des matériaux recyclés ou produits de manière durable (comme des palettes en bois). C'est l'une des applications les plus élémentaires du cadre réduire-réutiliser-recycler. Chaque entreprise peut choisir des matériaux verts à un certain niveau.

Si vous expédiez des produits, choisissez des palettes en bois. Les palettes en bois sont moins chères et les 95% sont réutilisées et recyclées. Le transport maritime est déjà très énergivore. Vous pouvez aider à réduire son impact avec votre choix de matériaux.

Achat

Les entreprises font chaque jour des choix d'approvisionnement. Prenez le temps de choisir des fournisseurs de votre industrie qui utilisent déjà des matériaux et des procédés écologiques. Essayez de trouver des fournisseurs qui intègrent déjà des pratiques durables.

L'achat auprès d'un fournisseur établi respectueux de l'environnement renforce sa position sur le marché et incite les autres fournisseurs à suivre l'exemple.

N'oubliez pas les coûts cachés. Vous payez peut-être plus avec un fournisseur vert, mais économisez-vous sur l'élimination responsable des déchets et/ou le recyclage de plus de matériaux ? Auditez le cycle de vie du produit et déterminez où les coûts peuvent être redistribués ou éliminés.

Transport

Le transport est l'un des principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre. Au fur et à mesure que des options d'économie d'énergie apparaissent sur le marché, examinez de plus près vos fournisseurs de transport. Choisissez ceux qui investissent dans des options d'énergie propre. Comme pour tous les autres achats, équilibrez le coût du choix d'un transport plus écologique avec le bénéfice global pour les communautés que vous desservez, votre réputation et la stabilité de votre chaîne d'approvisionnement.

Emballage

L'emballage peut être l'un des principaux contributeurs au gaspillage de produits. Regardez toute la durée de vie de votre emballage. Quelle quantité finit à la décharge et quelle quantité peut être réutilisée ou recyclée ?

Les consommateurs recherchent moins d'emballages. Ils recherchent également des méthodes d'élimination innovantes. Peut-on utiliser des emballages compostables ? Donnez à vos clients un choix facile avec des instructions claires et visibles pour une élimination respectueuse de l'environnement.

Premiers pas - Verdir la chaîne d'approvisionnement

Quelle que soit la taille de l'entreprise, la première étape de l'écologisation de la chaîne d'approvisionnement consiste à comprendre qu'il s'agit d'une entreprise complexe qui nécessitera du temps et des ressources pour être vraiment efficace. Une chaîne d'approvisionnement verte est intentionnelle. Les stratégies viennent du haut vers le bas et impliquent chaque maillon de la chaîne. Élaborez un plan et abordez chaque problème de manière exhaustive.

Examinez chaque étape, de l'acquisition des matières premières au dernier kilomètre de la livraison. La clé est d'apporter des changements progressifs aux opérations quotidiennes qui font partie d'un plan stratégique plus large. Identifiez les points faibles et travaillez à les renforcer.

Parlez aux fournisseurs des pratiques de développement durable. Certains auront mis en place des stratégies qui se prêtent facilement à l'effort. La vision et le plan de développement durable d'une entreprise font partie d'un plan stratégique plus large et les partenaires fournisseurs qui peuvent aider en vertu de leurs propres pratiques de développement durable sont essentiels.

Un grand avantage d'investir dans la chaîne d'approvisionnement verte est que les effets peuvent être plus importants que la portée prévue de l'investissement initial. Aider un fournisseur/partenaire à améliorer ses pratiques de développement durable peut créer une chaîne d'approvisionnement plus solide et plus résiliente dans son ensemble.

Cette bonne volonté devient une partie de l'héritage de votre entreprise et reflète positivement la réputation de bon partenaire dans le milieu des affaires.

La bonne volonté est une petite, mais essentielle, étape dans la création d'industries durables qui deviennent la norme.

La pandémie a révélé la fragilité des problèmes de la chaîne d'approvisionnement en tant que problème mondial. Nous réalisons également que l'écologisation des chaînes d'approvisionnement les rend à la fois plus respectueuses de l'environnement et plus résilientes. Faire les premiers pas vers l'écologisation de la chaîne d'approvisionnement peut sembler intimidant, mais les petits pas d'une entreprise peuvent faire la différence.

Chaque entreprise qui investit dans des pratiques durables, comme l'utilisation de palettes en bois recyclées, contribue à un environnement commercial mondial plus vert. Ces contributions s'additionneront collectivement pour aider à réduire les coûts et à réduire le gaspillage.

Examiner l'empreinte environnementale de l'entreprise peut sembler gênant, mais y voir une opportunité d'apporter des changements positifs et respectueux de l'environnement est bon pour les affaires.

 

Atteindre la durabilité de la chaîne d'approvisionnement avec des palettes en bois

La durabilité de la chaîne d'approvisionnement devient plus importante avec l'adoption d'une nouvelle législation sur le changement climatique. Des entreprises de tous les secteurs identifient les défis et présentent des solutions pour rendre leurs chaînes d'approvisionnement plus respectueuses de l'environnement.

Pour chaque industrie, prendre des mesures pour atténuer le changement climatique devient rapidement une préoccupation majeure. En tant que l'un des rouages fondamentaux de la roue économique des échanges et du commerce, la gestion de la chaîne d'approvisionnement peut montrer la voie avec des solutions durables à long terme.

Une chaîne d'approvisionnement plus durable

Pour les entreprises de consommation, la chaîne d'approvisionnement représente 80-90% d'impacts environnementaux. Cela comprend les émissions de gaz à effet de serre et les impacts sur l'air, le sol, l'eau et d'autres impacts écologiques.

Faire face à ces impacts pour se conformer aux réglementations sur l'action climatique et à la demande des consommateurs est l'un des grands défis auxquels sont confrontées les entreprises aujourd'hui. Ce ne sera pas facile, mais créer une chaîne d'approvisionnement plus durable est possible.

Presque toutes les grandes industries ont déjà accès à un élément crucial d'une chaîne d'approvisionnement durable : la palette en bois.

L'un des composants les plus essentiels de la chaîne d'approvisionnement, la palette en bois est également la plus durable. Sur les 1,8 milliard de palettes utilisées aux États-Unis, 90% sont en bois.

Le cycle de vie des palettes en bois représente une référence en matière de durabilité. En tant que titulaire d'un Déclaration environnementale de produit Certification UL, les palettes en bois illustrent la philosophie de réduire, réutiliser, recycler.

Solides, durables, réutilisables et recyclables, les palettes en bois peuvent même produire une empreinte carbone nette positive. Ils stockent le dioxyde de carbone tout au long de leur cycle de vie et l'empêchent d'être rejeté dans l'atmosphère.

Aujourd'hui, la palette bois représente un choix durable. Le défi consiste à atteindre le même niveau de durabilité sur l'ensemble des chaînes d'approvisionnement et, en fait, à fonctionner à une capacité nette de zéro déchet. Les palettes recyclables fabriquées à partir de ressources renouvelables sont un choix clé.

Les consommateurs exigent que les entreprises prennent des décisions basées sur un impact environnemental positif. Tout le monde, des fournisseurs aux utilisateurs finaux, fait de la durabilité une priorité.

Une entreprise a besoin d'un plan complet de développement durable à tous les niveaux. Le moment est venu d'examiner et d'améliorer les processus, mais par où commencer ? C'est là que de bons partenaires peuvent être le guide nécessaire avec des informations et des mesures.

Les défis à venir

Les défis de la durabilité commencent par la complexité du système. Les entreprises ont historiquement ignoré les domaines de la chaîne d'approvisionnement qui échappaient à leur contrôle direct. Cela entraîne des lacunes dans les informations et des goulots d'étranglement qui passent inaperçus jusqu'à ce qu'ils apparaissent et nécessitent une action.

La durabilité est mesurée par l'impact environnemental et humain de chaque étape du cycle de vie d'un produit. Une entreprise qui crée un siège social respectueux de l'environnement doit également faire attention aux conditions de travail, à la pollution et aux pratiques de transport à l'étranger.

Les problèmes varient selon l'industrie. Une entreprise peut identifier la pollution de l'air et de l'eau provenant des opérations des fournisseurs. Un autre peut trouver des mesures de sécurité inadéquates là où les matières premières sont achetées.

Les entreprises ont besoin d'informations complètes sur chaque étape du cycle de vie de leurs produits. Cela inclut les fournisseurs d'énergie ainsi que les fournisseurs et les sous-traitants.

Une fois les informations détaillées recueillies, la planification peut commencer pour remédier aux impacts négatifs. Plus de 80% des entreprises ne disposent pas des informations dont elles ont besoin pour améliorer la durabilité de leurs chaînes d'approvisionnement.

Les entreprises de consommation équilibrent l'abordabilité avec la fiabilité et la durabilité à tous les niveaux d'exploitation. La mise en place de pratiques durables peut sembler coûteuse, mais elles renforcent la chaîne d'approvisionnement et permettent d'économiser de l'argent à long terme.

La réduction de la pollution, la protection des installations contre les conditions météorologiques extrêmes et la contribution positive à des communautés saines rendent la chaîne d'approvisionnement plus durable et plus efficace. Du temps et des matériaux sont économisés en éliminant les pratiques inutiles et nocives.

Gestion de la durabilité des fournisseurs

L'aspect le plus difficile de la création d'une chaîne d'approvisionnement plus durable est de travailler avec les fournisseurs et leurs sous-traitants. 75% des entreprises ne travaillent pas avec leurs fournisseurs pour réduire les émissions de carbone.

Les entreprises sont comme tous les clients : elles ont de l'influence. Une entreprise peut rechercher des fournisseurs qui ont déjà mis en place des objectifs et des pratiques de développement durable. Ils peuvent également imposer à leurs fournisseurs de mettre leurs installations en conformité avec un ensemble de pratiques qu'ils jugent susceptibles d'accroître la durabilité.

Une solution encore meilleure consiste à travailler directement avec les fournisseurs. En utilisant des directives claires et vérifiées pour des pratiques durables, les entreprises peuvent aider les fournisseurs à améliorer leurs opérations.

L'entreprise passe de client exigeant à partenaire de confiance. L'impact environnemental et humain de la relation améliorée renforce une chaîne d'approvisionnement plus durable.

La manière dont une entreprise travaille avec ses fournisseurs dépend des objectifs identifiés. S'assurer que tout le monde utilise des palettes en bois est une première étape facile pour aider les fournisseurs à devenir plus durables.

Meilleures pratiques en matière de durabilité

La complexité de la durabilité de la chaîne d'approvisionnement peut la rendre ingérable. Des organisations comme CDP, World Wildlife Fund, The Sustainability Consortium et d'autres offrent des conseils. Ils aident les entreprises à identifier les problèmes et à fixer des objectifs pour réduire l'impact environnemental et sociétal.

En regardant les palettes en bois comme cadre, nous pouvons voir certaines des meilleures pratiques à l'œuvre.

Les chaînes d'approvisionnement doivent utiliser, dans la mesure du possible, des ressources renouvelables. Investissez dans l'utilisation de l'énergie solaire, éolienne et d'autres énergies propres pour construire des infrastructures et réduire la pollution. Achetez des palettes en bois recyclé auprès de fournisseurs dans la mesure du possible.

Faites de la prévention des décharges une priorité. Réduisez les déchets, réutilisez les matériaux et recyclez ce qui n'est plus utile. Les palettes en bois peuvent être réutilisées jusqu'à 15 fois et peuvent être recyclées en meubles, structures, biocarburant, litière pour animaux ou paillis.

Des études montrent que 95% de palettes bois sont recyclées en matériaux utilisables. Même la petite quantité qui finit dans la décharge peut être utilisée comme couverture supérieure biodégradable.

Améliorations progressives de la durabilité

La chaîne d'approvisionnement mondiale est encore loin de ses objectifs de durabilité. Même l'industrie des palettes en bois peut faire plus.

Veiller à ce que vos palettes en bois soient utilisées le plus souvent possible devrait être l'objectif numéro un. Des initiatives de recyclage largement disponibles réduisent le nombre de palettes qui vont à la décharge. Encourager ou aider les fournisseurs à passer aux palettes en bois améliore la durabilité de niveau inférieur.

Chaque étape nous rapproche un peu plus d'une chaîne d'approvisionnement circulaire. La réduction des déchets, la conservation de l'énergie et l'accent mis sur les processus qui profitent à la fois à la société et à l'environnement réduisent tous les coûts à long terme.

Les palettes en bois sont un élément important d'une chaîne d'approvisionnement durable. Contrairement aux palettes en plastique, elles sont recyclables, produites de manière durable et biodégradables.

Il y a des endroits dans votre chaîne d'approvisionnement où la durabilité nécessite des efforts concertés avec des partenaires éloignés. La mise en œuvre de l'utilisation de palettes en bois dans votre entreprise et ses fournisseurs est un moyen simple et puissant de faire la différence.

Wood biomass

La biomasse ligneuse : une étude sur l'emballage de la nature – Partie 2

***Nature's Packaging continue cette semaine avec Woody Biomass – Part 2***

 

Comment la biomasse ligneuse produit-elle de l'énergie ?

La biomasse ligneuse produit de l'énergie par plusieurs méthodes :

La combustion

Combustion de biomasse est l'une des plus anciennes ressources énergétiques contrôlables. La combustion consiste à brûler du bois pour produire de la chaleur.

Il s'agit d'une réaction chimique au cours de laquelle l'oxygène et la biomasse se combinent à des températures élevées pour produire de la vapeur d'eau, du dioxyde de carbone et de la chaleur.

La combustion est un processus largement utilisé pour générer de l'électricité qui est une source d'énergie efficace, économique et pratique.

Gazéification

Gazéification consiste à transformer la biomasse ligneuse en gaz combustible. Le gaz combustible peut alors faciliter l'alimentation des moteurs. Le processus de gazéification utilise une faible quantité d'oxygène et lorsqu'il est utilisé pour convertir des matériaux carbonés solides, il peut également produire un gaz riche en hydrogène.

Pyrolyse

La pyrolyse est une voie prometteuse pour générer de l'énergie à partir de déchets. Lors de la pyrolyse, le bois est chauffé sans oxygène pour produire un combustible liquide ou solide.

Pyrolyse de la biomasse consiste à décomposer la matière organique en chaînes moléculaires plus simples à l'aide de la chaleur. Ce processus produit non seulement de l'énergie, mais également des carburants et d'autres produits chimiques. Les carburants créés à l'aide du processus de pyrolyse rapide ont le potentiel d'aider réduire les émissions de gaz à effet de serre des véhicules par un énorme 51% à 96%.

Le chauffage de la biomasse la décompose en cellulose, lignine et hémicellulose. Ces composants peuvent être utilisés pour produire de l'énergie par combustion ou par d'autres moyens.

Autres produits de Woody Biomass

La biomasse ligneuse est une ressource polyvalente qui peut être utilisée pour créer de nombreux types de produits différents, dont voici quelques-uns :

Biochar

Nous avons couvert le biochar dans un précédent Nature's Packaging article de blog. Le biochar est une forme de carbone généré à partir de sources de biomasse comme les copeaux de bois, les résidus végétaux et d'autres déchets agricoles. Il est créé pour convertir le produit carboné de la biomasse en une forme plus stable, autrement connue sous le nom de séquestration du carbone.

Biochar n'est pas réellement un produit unique. Au lieu de cela, le biochar est constitué de nombreuses formes différentes de carbone noir qui sont uniques dans leur composition chimique et physique en raison des matières premières d'origine, du processus de création, des méthodes de refroidissement et des conditions générales de stockage.

Vinaigre de bois

Le vinaigre de bois est un sous-produit liquide issu de la production de charbon de bois. C'est un liquide généré à partir de la combustion et du gaz de bois frais brûlant dans des conditions sans air. Lorsque le gaz est refroidi, il se condense et le liquide restant est un produit de vinaigre. Le vinaigre de bois brut contient plus de 200 produits chimiques

Le vinaigre de bois est utilisé pour améliorer la qualité du sol, éliminer les parasites et contrôler la croissance des plantes. Il accélère la croissance des racines, des tiges, des tubercules, des feuilles, des fleurs et des fruits, mais peut être très toxique pour les plantes si une trop grande quantité est utilisée lors de l'application. Le vinaigre de bois est sans danger pour la matière vivante et les organismes de la chaîne alimentaire, en particulier pour les insectes qui aident à polliniser les plantes.

Polymères et composites à base de bois

Le recyclage du bois en fin de vie dans les emballages, les débris de construction et les déchets de démolition, puis la combinaison de ces matériaux avec des plastiques pour former des composites bois-polymère (WPC) crée des produits à base de bois solides qui ont de très larges capacités d'utilisation. Ces composites recyclés ont un impact environnemental très faible en termes de potentiel de réchauffement global (PRG) et de potentiel d'effet de serre. La polyvalence des composites bois-polymère permet de créer des produits ayant des valeurs de résistance prédéterminées qui correspondent à leurs nombreuses applications.

Matériaux de source chimique

Dans le passé, il était difficile de transformer la biomasse ligneuse en combustibles ou en d'autres produits primaires. La lignine présente était difficile à extraire. Maintenant, grâce à la décomposition thermodynamique et à la science chimique, la lignine peut être extraite et est assez bonne comme additif biopolymère pour les formules adhésives et peut également être transformée en agents liants, agents dispersants et stabilisateurs d'émulsion. Cela signifie que sa polyvalence dans les applications chimiques multifonctionnelles en fait une excellente application dans les processus de fabrication chimique.

La biomasse ligneuse dans le futur

Les avancées technologiques dans les sciences des produits forestiers permettent de trouver chaque année des utilisations plus fonctionnelles de la biomasse ligneuse. Commençant comme une ressource durable et une source d'énergie qui peut être reconstituée au fil du temps, c'est un catalyseur respectueux de l'environnement qui trouve maintenant de nouvelles applications dans la science des matériaux.

À mesure que le besoin de sources d'énergie augmente, la biomasse ligneuse est complémentaire d'autres sources d'énergie naturelles telles que l'éolien et le solaire et assure la sécurité énergétique des industries manufacturières et de production. Ainsi, les sociétés commerciales explorent de nombreux types de solutions bioénergétiques.

Développer la technologie pour améliorer la viabilité économique de la biomasse ligneuse assure un avenir durable pour la production d'énergie. C'est renouvelable, neutre en carbone, et un impact environnemental plus faible est un attribut idéal pour les besoins futurs.

 

Wood biomass

Woody Biomass : Une étude sur l'emballage de la nature - 1ère partie

Les pays développés, comme les États-Unis, dépendent des combustibles fossiles pour l'énergie. En effet, un rapport du Administration américaine de l'information sur l'énergie révèle que la consommation d'énergie primaire pour l'année 2020 aux États-Unis était équivalente à 93 quadrillions de btu.

Sources de combustibles fossiles tels que le gaz naturel, le pétrole, le nucléaire et le charbon jouent un rôle important. Ils répondent aux besoins énergétiques des États-Unis et de la société mondiale. Cependant, ces formes d'énergie contribuent à gaz à effet de serre (GES).

Réduire l'utilisation des combustibles fossiles est vital pour la durabilité environnementale. Heureusement, la demande de sources d'énergie renouvelables a augmenté ces dernières années. C'est pourquoi les ressources énergétiques renouvelables telles que l'énergie solaire, la biomasse, l'éolien, la géothermie et l'hydroélectricité sont essentielles pour atteindre les objectifs de durabilité et atténuer le changement climatique.

La biomasse ligneuse est une source d'énergie durable. L'un des principaux avantages de la biomasse ligneuse est qu'il s'agit d'une source de carburant neutre en carbone. L'utilisation de la biomasse ligneuse peut aider à compenser les émissions d'autres combustibles fossiles. Cela en fait un élément crucial d'une stratégie énergétique durable.

Qu'est-ce que la biomasse ligneuse ?

La biomasse ligneuse est un matériau obtenu à partir de plantes ligneuses et constitue une importante source d'énergie depuis des millénaires. Certaines installations de bois-énergie notables sont:

  • Fournaises à bois commerciales
  • Raffineurs de carburant liquide
  • Usines de granulés de bois
  • Centrales électriques

La biomasse ligneuse est une source d'énergie naturelle renouvelable à partir de matières organiques qui peut servir de source d'énergie plus verte. C'est une option énergétique attrayante pour les maisons et les industries car elle peut aider à produire de l'électricité, à produire de la chaleur et à être utilisée dans la création de biocarburants. Ceux-ci peuvent aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la dépendance aux combustibles fossiles.

D'où vient Woody Biomasse ?

La biomasse ligneuse provient de plusieurs sources. Il s'agit notamment des arbres urbains, des rémanents et des résidus de coupe et des émondes d'arbustes. Les autres matériaux comprennent les déchets des industries du bois et les opérations d'éclaircie forestière programmées.

Les plantes ligneuses sont des cultures à courte rotation qui poussent rapidement. Il s'agit notamment d'arbres qui repoussent après chaque récolte. Par exemple, des espèces telles que arbustes de saule sont souvent coupés rapidement (après la première année) pour permettre à plusieurs tiges de pousser.

Dans certains cas, la culture d'arbres à tige unique pour la première récolte produit des ressources de biomasse ligneuse. Ces arbres sont ensuite taillés pour plus de rendement. Cependant, la plupart des espèces de bois repoussent lentement à chaque récolte, ce qui signifie que le rendement global peut diminuer avec le temps avec de multiples rotations.

De quoi est fait Woody Biomass ?

La biomasse ligneuse est BIO. Il est composé de matériaux provenant d'organismes vivants (plantes et animaux) qui peuvent être transformés en énergie précieuse. Les matériaux courants pour la fabrication de la biomasse ligneuse sont les matières premières de la biomasse - bois, plantes et déchets.

Comme mentionné ci-dessus, la biomasse ligneuse provient des arbres et d'autres plantes ligneuses telles que les arbustes. Le bois fait partie des produits forestiers de valeur. La biomasse ligneuse est l'un des produits des arbres, des débris ligneux et des résidus. Ces matériaux peuvent inclure :

  • Arbres de moindre qualité en raison de maladies ou de conditions de croissance.
  • Coupez les résidus de la récolte du bois (écorces, petites bûches, branches, souches, aiguilles et branches).

La biomasse d'un arbre constitue environ 25 à 45 pour cent de résidus de coupe. Ces résidus ont moins de valeur en termes d'utilité des produits forestiers et ils ne soutiennent généralement pas la croissance future des arbres. L'enlèvement de ces résidus de la forêt peut aider à stimuler la croissance des arbres et des écosystèmes qui améliorent la santé de la forêt. Ces résidus d'exploitation sont collectés et recyclés en produits bioénergétiques comme la biomasse ligneuse.

En plus de ces pratiques traditionnelles de collecte, la biomasse ligneuse peut inclure des graminées vivaces et des résidus agricoles. Dans les environnements industriels, les matières sources de la biomasse ligneuse peuvent également être dérivées des déchets solides municipaux, des déchets de bois urbains et des résidus d'usine.

La biomasse ligneuse comme ressource renouvelable

La biomasse ligneuse est une source d'énergie durable et renouvelable qui peut être une alternative viable aux combustibles fossiles.

Grâce au processus de pyrolyse, qui décompose la biomasse en composants chimiques et organiques constitutifs, la biomasse ligneuse est utilisée dans la création de biocarburants. Les biocarburants qui en résultent peuvent servir dans une variété d'applications comme source d'énergie pour les véhicules et les installations

La biomasse ligneuse est une ressource renouvelable qui peut être gérée durablement. Une bonne gestion peut favoriser la séquestration du carbone. Il peut également être utilisé pour améliorer la santé du sol et améliorer l'habitat faunique.

 

***Rejoignez-nous la semaine prochaine alors que nous continuons à en apprendre davantage sur la biomasse ligneuse chez Nature's Packaging***

Sustainable Logging Practices

Pratiques d'exploitation forestière durable

Pour certaines personnes, les mots « durable » et « exploitation forestière » ne vont tout simplement pas ensemble. Les pratiques d'exploitation forestière historiques étaient parfois dures pour les forêts et perturbaient les écosystèmes indigènes. Aujourd'hui, les pratiques forestières durables qui comprennent l'exploitation forestière et la récolte des arbres coexistent confortablement avec la conservation de forêts prospères.

Exploitation forestière durable : le début

Les pratiques historiques d'exploitation forestière ont commencé avec la hache, la scie manuelle et la main-d'œuvre. Ils ont été transformés par l'introduction de machines motorisées. Au début, alors que les volumes de bois augmentaient de façon exponentielle avec ces nouvelles capacités, les pratiques de récolte sont restées liées aux pratiques traditionnelles pendant un certain temps. La pratique a perturbé la faune, les espèces végétales indigènes et la jouissance des zones sauvages.

Si la coupe rase est encore pratiquée aujourd'hui, elle est plus contrôlée et destinée à optimiser la croissance du renouvellement.

Alors que la sensibilisation à l'environnement et au climat commençait à augmenter, les confrontations amères avec l'industrie forestière devinrent beaucoup trop courantes.

En 1972, les États-Unis s'engagent sur une nouvelle voie. Avec l'adoption de la Clean Water Act, les politiques environnementales ont été inscrites dans la loi à travers le pays. Les réglementations locales, étatiques et fédérales mettaient l'accent sur des forêts saines et une gestion responsable.

Mais l'exploitation forestière ne pouvait pas simplement s'arrêter. L'industrie a fourni et continue de fournir du bois et d'autres produits forestiers indispensables aux consommateurs du monde entier. La récolte des produits forestiers a fourni la base économique pour les communautés à travers le pays.

La réconciliation de ces besoins concurrents a abouti à la naissance de pratiques d'exploitation forestière durable. La coupe à blanc à l'ancienne a à la fois détruit les forêts et mis fin à la viabilité économique de la terre. Les pratiques durables permettent aux deux de s'épanouir.

Les pratiques d'exploitation forestière durable profitent à tous, des employés des entreprises forestières aux campeurs profitant d'un week-end dans les bois.

La foresterie durable a même le potentiel d'aider à atténuer le changement climatique.

Aperçu de l'exploitation forestière durable

Le principe fondamental de l'exploitation forestière durable est d'équilibrer l'importance économique des produits forestiers avec l'importance écologique de forêts saines. Cela nécessite une stratégie globale pour chaque site d'exploitation forestière potentiel.

Une façon d'aborder la durabilité consiste à concevoir la récolte de manière à refléter les effets de la nature. Les forêts sont altérées par le vent, le feu, les inondations et d'autres événements naturels. Les arbres meurent et sont remplacés dans les forêts sans intervention humaine.

La foresterie durable dépend également du choix judicieux des sites de récolte. Les forêts anciennes qui ne sont normalement pas exploitées commercialement devraient être laissées telles quelles, en préservant les écosystèmes et les habitats qui ont prospéré sur place.

Pour les terres ayant des antécédents d'exploitation forestière, l'exploitation forestière durable commence par les forestiers qui en apprennent le plus possible sur les modèles naturels et les conditions existantes de chaque parcelle d'arbres.

Pratiques d'exploitation forestière durable

Deux parcelles de terre ne seront pas exploitées exactement de la même manière. L'exploitation forestière durable rassemble une équipe d'experts qui réalisent une analyse complète de la région. Biologistes, géologues, écologistes… apportent leur expertise à chaque projet.

Chaque projet a son propre profil. Mais des pratiques d'exploitation forestière durable similaires sont adaptées à des sites à travers le pays et, de plus en plus, dans le monde entier.

Journalisation patchwork

Alors qu'une entreprise avait l'habitude de couper à blanc une forêt entière, l'exploitation forestière durable est beaucoup plus ciblée et précise.

La récolte d'arbres sur une petite superficie permet à la forêt environnante de s'adapter à la clairière comme elle le ferait à un événement naturel. Garder les zones récoltées suffisamment éloignées les unes des autres permet de maintenir l'habitat et la biodiversité.

Le type et la croissance des arbres, les conditions du sol et d'autres facteurs déterminent le nombre d'arbres pouvant être récoltés dans une zone donnée. Dans les endroits où les incendies ou les tempêtes dévastatrices sont courants, l'environnement global peut être en mesure de régénérer une plus grande surface.

Journalisation patchwork laisse les arbres dans une zone récoltée pour mieux imiter les conditions naturelles. Elle permet également la préservation d'espèces d'arbres menacées ou jouant un rôle surdimensionné dans l'équilibre de l'écosystème.

L'exploitation forestière durable se fait par cycles. Certains modèles proposent qu'un cycle ne soit pas plus court que 80 ans. Cela permet à la forêt de récupérer et de produire en continu des arbres récoltables.

Les zones qui ont été récoltées sont plantées de jeunes arbres. L'émergence d'herbes sauvages attire la faune vers la clairière, et l'écosystème évolue et se développe.

Récolte sélective

La récolte sélective enlève des arbres individuels, éclaircissant la forêt pour permettre aux arbres plus petits existants de disposer de plus d'espace et de lumière pour pousser. Ce type d'exploitation forestière durable est particulièrement bénéfique dans les zones tropicales qui n'ont pas d'événements naturels qui imitent les zones de coupe à blanc.

La récolte sélective préserve les sous-bois. Cela aide à prévenir l'érosion du sol et à maintenir la santé de l'écosystème dans son ensemble.

L'exploitation forestière durable par patchwork et sélective utilise moins de routes plus petites et moins d'équipement, ce qui réduit les dommages causés à la forêt environnante. Une attention particulière est portée à la protection des arbres non récoltés.

Autres avantages de l'exploitation forestière durable

L'exploitation forestière durable offre des avantages environnementaux supplémentaires. Les arbres et les zones récoltés sont tenus à bonne distance des cours d'eau afin de minimiser l'érosion et le ruissellement. Un espace suffisant est laissé entre les zones récoltées pour fournir un habitat ininterrompu à la faune.

L'exploitation forestière durable offre également un environnement de travail plus sûr. Moins de personnes et moins d'équipement dans chaque zone contribuent à réduire les risques d'accidents.

Exploitation forestière durable : gestion forestière et changement climatique

L'exploitation forestière durable peut jouer un rôle majeur dans la gestion des forêts. Une forêt non exploitée n'est pas nécessairement une forêt saine. Le travail de profilage d'une forêt ou d'une étendue d'arbres avant la récolte fournit des informations précieuses.

Ces informations comprennent l'analyse du sol, de la géographie et de la santé des arbres. Les espèces envahissantes sont documentées, tout comme la biodiversité, l'habitat et la densité de la faune, l'érosion et toute maladie ou dommage présent dans la région.

L'exploitation forestière est parfois la première étape du rétablissement d'une forêt. Enlever les arbres malades, endommagés ou de mauvaise qualité aide les arbres de meilleure qualité à pousser. Cela s'appelle un récolte d'amélioration.

Les branches et autres bois laissés par cet enlèvement minutieux fournissent un habitat faunique pendant qu'ils se décomposent et enrichissent le sol. L'élimination des arbres, des vignes et d'autres plantes envahissantes offre de meilleures conditions pour les arbres restants.

Les pratiques d'exploitation forestière durable sont utilisées et adaptées par les aménagistes forestiers pour améliorer la santé globale de leurs terres boisées, même si aucun arbre n'est récolté pour le bois d'œuvre.

La foresterie durable devient également au centre de l'action climatique. L'exploitation forestière durable peut se traduire par plus d'arbres ainsi que des arbres plus sains capables de capturer plus de carbone.

Les forêts tropicales sont un domaine d'intérêt particulier pour l'action climatique. 1,5 million de miles carrés de forêts tropicales font actuellement l'objet d'une exploitation sélective. L'adoption généralisée de pratiques de récolte sélective permettrait à ces forêts de conserver une grande partie de leurs réserves de carbone et de leur biodiversité tout en continuant à ancrer les économies.

Les pratiques d'exploitation forestière durable combinent bon sens, étude minutieuse et nouvelles technologies pour améliorer la santé des forêts du monde entier. En même temps, ils assurent la stabilité économique de nombreuses collectivités et répondent à la demande continue de bois d'œuvre et d'autres produits forestiers.

 

Les 5 types de produits forestiers innovants – Partie 2

Bienvenue aux lecteurs de NP ! Dans le première partie de notre série de produits forestiers innovants, nous avons étudié ces technologies de pointe dans la science des produits forestiers :

  1. Composites avancés et comment la technologie des produits forestiers comme la fibre d'arbre et les déchets de bois sont utilisés dans des processus comme la construction de meubles.
  2. Structures avancées et comment les produits du bois sont utilisés dans l'architecture pour réduire l'empreinte carbone des bâtiments et créer un beau design.
  3. Bioraffinerie forestière et comment les processus biologiques associés au bois peuvent être utilisés pour créer des carburants comme l'éthanol et d'autres substances fermentées.

Explorons maintenant des technologies de produits forestiers plus novatrices.

Nanotechnologie du bois

La nanotechnologie représente un domaine de pointe dans les sphères multidisciplinaires de la science et de la technologie. D'une manière générale, il fait référence à l'analyse et à l'ingénierie de la matière aux échelles moléculaire et atomique. Pour mettre la pratique en perspective, un nanomètre équivaut à un milliardième de mètre.

Quel est le lien entre la nanotechnologie et la foresterie et les produits du bois ? Eh bien, les scientifiques recherchent et développent actuellement des matériaux et des systèmes liés au bois qui comprennent des propriétés chimiques, physiques et biologiques différentes de celles des matériaux trouvés à plus grande échelle. Les chercheurs du FPL, par exemple, mènent des études à l'échelle nanométrique pour explorer des concepts tels que la porosité dans le bois, qui est l'espace vide entre les parois cellulaires, et comment l'utiliser pour créer des propriétés magnétiques ou une conductivité électrique.

Notre capacité croissante à explorer et à manipuler des matériaux à une si petite échelle est passionnante pour les chercheurs des secteurs de l'ingénierie et de la technologie. Les nanomatériaux de bois pourraient être ajoutés à tout, du ciment aux produits en tissu, pour augmenter leur durabilité et leur durabilité. Dans certains cas, ils pourraient même être utilisés pour produire des matériaux résistants à la chaleur. La nanocellulose recèle un potentiel prometteur en tant que substitut peu coûteux des matériaux non renouvelables à base de pétrole dans pratiquement tous les secteurs manufacturiers.

Utilisation de la biomasse ligneuse

L'ouest des États-Unis a connu un nombre croissant d'incendies de forêt intenses ces dernières années. Une partie de la raison de cette augmentation est liée au fait que ces zones forestières contiennent des quantités importantes de bois de petit diamètre et une prolifération qui préfère les conditions ombragées à la lumière du soleil. Ces forêts en surcroissance sont sujettes aux infestations, aux maladies et au risque accru d'incendies de forêt se développant par des moyens artificiels et naturels.

Existe-t-il une solution à ce problème dangereux ? Une grande partie des terres forestières aux États-Unis appartient à des propriétaires privés et la gestion relève de la responsabilité du propriétaire foncier. Ainsi, certaines terres sont gérées au moyen de techniques de sylviculture et de gestion appropriées. D'autres terres forestières sont laissées à l'état sauvage car le processus de gestion peut être coûteux et demander beaucoup de main-d'œuvre.

Le FPL a recherché les meilleures façons d'utiliser les sous-produits de ce type de terres forestières et l'utilisation de la biomasse ligneuse peut offrir une alternative viable et durable. Le FPL étudie comment aider les petites communautés rurales à utiliser le potentiel de la biomasse ligneuse pour alimenter les systèmes de chauffage des bâtiments et intégrer l'utilisation de bois de petit diamètre dans de grandes structures telles que des hangars, des ponts, des sentiers, des abris de pique-nique et d'autres architectures. Le but étant d'aider ces communautés à trouver une méthode durable et économiquement viable pour gérer les terres forestières.

Conclusion : les produits forestiers innovants changent le monde

Il existe de nombreuses façons pour les industries et les communautés d'utiliser les sous-produits innovants de la forêt et du bois. À l'avenir, les innovations en matière de produits forestiers incluront des processus encore plus durables dans le but d'aider les entreprises et les communautés à devenir plus conscientes de l'écologie et à avoir un effet plus positif sur le changement climatique.

© 2022 Nature's Packaging® est enregistré au niveau fédéral auprès du US Copyright Office par la National Wooden Pallet & Container Association. Tous les droits sont réservés.